Accueil Enfance De la draisienne au vélo, quelle facilité pour les enfants !

De la draisienne au vélo, quelle facilité pour les enfants !

par mamande4
Vélo, draisienne

A mon époque, la draisienne était quasiment inconnue (en tout cas je ne connais personne autour de moi qui en a eu une). Presque toute ma génération a donc appris à faire du vélo avec des petites roues. Aujourd’hui, la draisienne étant à la mode, on voit bon nombre d’enfants qui en ont une. Nos enfants font partie de ceux-là. J’ai tellement été stupéfaite de la rapidité et de la facilité avec laquelle ils sont passés directement au vélo ensuite, que j’ai voulu partager cette expérience ici.

Qu’est ce qu’une draisienne ? Une draisienne est un véhicule en bois avec très peu d’acier, à deux roues alignées que l’on fait avancer en poussant sur le sol avec ses pieds. Elle est munie d’une sorte de guidon qui permet juste de poser les mains et (…) d’orienter la roue avant (wikipedia). Pourtant inventée au XIXème, il aura fallu attendre qu’une entreprise allemande la remette au goût du jour à la fin des années 90.

La draisienne, parfait pour apprendre l’équilibre et la coordination motrice

Nous avons acheté une draisienne à n°1 pour ses 2 ans. Nous aimions son côté ludique, sans trop savoir si c’était si miraculeux pour l’apprentissage du vélo plus tard. Au début, n°1 roule seulement au pas mais il est tellement fier d’être sur un vélo. Cela fait plaisir à voir. Et puis au fil des mois, il est de plus en plus à l’aise dessus. Il prend de la vitesse en poussant avec ses jambes, ce qui lui permet de rouler vite et d’être stable grâce à l’équilibre porté par la vitesse. Il a ainsi appris très naturellement à tenir en équilibre sur 2 roues. Quand à 4 ans, il a été prêt à monter sur un vrai vélo (entendez un vélo avec des pédales (nouvelle fierté pour lui !), il a tout de suite eu l’équilibre et su rouler sur les premiers 100m. En revanche, il a dû apprendre à “pédaler” car il n’en avait pas l’habitude. Il a fallu aussi l’aider pour démarrer et pour s’arrêter mais l’envie y étant, en quelques essais, il a maitrisé le vélo sans passer par l’étape « petites roues ». Là, nous avons été bluffés par cette rapidité d’apprentissage.

draisienne, parc

Seul au monde et toujours droit en avant, c’est parti !

N°1 étant passé à autre chose, n°2 a donc tout de suite récupéré la draisienne. Pareil : même engouement, même fierté d’être sur un 2 roues, même prise de confiance pour prendre de la vitesse rapidement. En revanche, quand il a voulu passer sur un vélo, à 4 ans aussi, la difficulté rencontrée était qu’il ne savait pas pédaler. Et quand les choses ne vont pas tout de suite dans son sens, n°2 peut ne pas se montrer patient. Apprendre à pédaler avec un équilibre encore fragile n’était pas évident pour lui. Mais comme pour le vin qui se bonifie avec le temps, il a maturé cela pendant quelques mois jusqu’à ce qu’il ait envie de vraiment pédaler. Et là, on ne l’arrêtait plus. Une fois de plus, maîtrise du vélo sans les petites roues.

 

La draisienne, une vraie rapidité d’apprentissage.

Et ce qui m’a vraiment donné envie d’écrire cet article, c’est de voir n°3. Il y a quelques semaines qui s’est mise à faire du vélo, du jour au lendemain, à 3,5 ans… en passant par les mêmes étapes que ses frères. Peut-être que d’être la troisième lui a donné encore plus envie de faire comme les grands ? en tout cas, sans prévenir ni crier gare, alors en vacances chez ses grands-parents à la fin de l’été, elle a voulu essayer de faire du vélo. Ni 1 ni 2, elle pédalait, ne s’arrêtait plus et c’était parti ! Et là, je me suis dit que les vertus de la draisienne n’étaient plus à démontrer, mais plutôt à partager !

De notre point de vue, la draisienne est un outil magique. Elle a permis aux 3 de faire du vélo très tôt et sans crainte de l’équilibre ni de la vitesse.

Et vous, êtes-vous plutôt draisienne ou petites roues ? Comment vos enfants ont-ils appris à faire du vélo ?

 

draisienne ou petites roues

0 0 vote
Évaluation de l'article

You may also like

S'abonner
Notifications
guest
4 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Picou

Nous n’en avons pas eu pour ma grande, qui est en train d’apprendre à enlever les roulettes de son vélo. Elle a du mal pour démarrer, surtout, donc je crois que le principal problème reste le même dans tous les cas…mais du coup pour ma 2ème nous avons investi dans une draisienne, elle commence tout juste à en faire correctement toute seule (la selle était un peu trop haute à ses 2 ans), on verra bien par la suite si ça fait une grosse différence! C’est ce que tout le monde dit en tout cas.

MamanDe4

J’espère que tu connaîtras la même expérience qu’avec les nôtres ! J’en ai vraiment été stupéfaite, alors qu’au début je n’avais pas plus de conviction que ça ! Mais c’est vrai que pour le démarrage, il faut les aider au début un peu, mais ensuite ils partent sans crainte de la vitesse !

Eve

Draisienne!! Maman de 4 enfants, nous sommes archi contre les roulettes! Nos enfants sont passés de la draisienne au vélo sans problème et cela même pour notre fille aînée qui est pourtant dyspraxique. Quand elle avait 5 ans et faisant du vélo depuis 1an elle a voulu essayer le vélo à roulette de son grand cousin. Elle en a fait pendant 1semaine chez mon frère: resultats elle ne savait plus faire du vélo! Il faut dire que les enfants dyspraxique ont du mal à automatiser les gestes. Mais notre conclusion est que le vélo à petites roulettes peut être sympa… Lire la suite »

MamanDe4

Même expérience ici ! J’espère que numéro 4 connaîtras la même chose ! C’est vraiment fantastique et très ludique la draisienne, pour les enfants !

4
0
Nous serions ravi de connaître votre avis ! Cliquez ici pour commenter !x
()
x