Accueil Maternité Souvenirs de grossesse

Souvenirs de grossesse

par mamande4
femme enceinte - souvenirs de grossesse

J’ai ressenti une immense joie, à chaque fois que j’ai appris que j’étais enceinte. Juste après, je me suis posée de nombreuses questions. Neuf mois, c’est long. Attendre un enfant, c’est aussi le plongeon dans l’inconnu ! Comment cela va se passer ?
Pour chaque grossesse, je me rappelle avoir eu des sensations distinctes selon le trimestre : trois trimestres avec trois rythmes différents et des énergies variables. Et contrairement à une idée reçue, je n’ai jamais eu envie de fraises !

 

Premier trimestre de grossesse – notre petit secret à nous

Pour éviter tout risque d’annonce précoce, il est commun d’attendre la première échographie avant d’annoncer la grossesse. On s’est toujours inscrit dans ce schéma, pour être certain qu’il n’y ait pas de soucis avant de l’annoncer. C’était facile de garder ce secret car j’ai eu de la chance de ne jamais avoir de nausées et mon corps ne se transformait pas encore extérieurement, seulement une immense fatigue le soir..  C’était donc notre petit secret à nous. Il fallait juste faire attention de ne pas se faire griller lors des sorties avec les copains (qui sont toujours très subtils : “comment ? tu ne veux pas un verre de vin ?“), ou avec mes collègues au travail. Pour n°2, mon boss l’avait deviné, car tout d’un coup, je ne buvais plus de café… moi l’éternelle accro !

Pour chaque grossesse, j’ai aimé ce doux état de flottement des premiers mois. Nous étions dans notre bulle, les seuls à savoir. Ces regards échangés discrètement avec PapaDe4, ces projets qui n’étaient pas encore réels mais auxquels on se plaisait à rêver. C’était vraiment notre petit secret à nous. Quelque part, c’était un peu magique. L’usine se mettait tranquillement en route.

Deuxième trimestre de grossesse – une grande énergie

Passé le premier trimestre, j’ai nettement senti ce regain d’énergie. J’ai vu mon corps commencer à changer. Je guettais ces changements extérieurs, mais également intérieurs.. Mon ventre a commencé à s’arrondir d’un coup, une fois que nous avons partagé cette nouvelle. Quand allais-je sentir le bébé bouger pour la première fois ?
Pour n°1, je me rappelle, je l’ai senti la première fois alors que j’étais en déplacement à l’étranger avec mon boss.. Je n’ai pas pu partager cette nouvelle tout de suite (grande frustration), et quelle sensation étrange de sentir cette petite glissade en moi !! Pour les autres, je guettais ce moment avec une grande impatience !

C’est au deuxième trimestre de grossesse que j’ai vraiment ressenti une forte énergie, car je me sentais bien, portée dans un état de grâce. On n’a plus les désagréments du premier trimestre, et on ne connaît pas encore ceux des derniers mois.
Pour n°4, j’étais tellement en forme, que nous sommes partis en vacances à la montagne et nous avons pu faire beaucoup de petites randonnées !
C’était la meilleure période à chaque fois. Mon entourage était attentionné envers moi. Je sentais de plus en plus le bébé bouger. Ce lien qui se créait entre nous et lui, un lien magique. Magie que l’on ne retrouvera jamais ailleurs, de la même façon…

Femme enceinte

Troisième trimestre de grossesse – le début de l’impatience

Derniers mois, début de l’impatience car on sait que la naissance est pour bientôt. C’est un plaisir de sentir le bébé bouger autant, même si parfois il peut empêcher de dormir. C’est également une grande joie de le voir bouger de l’extérieur, tellement il remue. Pour n°3, c’était clairement le cas. On pouvait voir ses membres gesticuler de l’extérieur.
Mon entourage a toujours été bienveillant, il s’assurait que je ne me fatigue pas trop.

Et la fatigue, elle commence à bien se sentir au dernier trimestre et j’avais moins d’énergie pour entreprendre des activités. Mon ventre était devenu de plus en plus gros et lourd. Cette impression d’être une grosse baleine échouée quand on est allongée, d’avoir les bras qui sont devenus trop courts quand on est à table ou au bureau… Une sciatique me lançait de temps en temps aussi à la fin. Je marchais très lentement dans la rue et j’avais un peu la démarche Kulbuto. Je n’avais plus la force de monter les escaliers à pied.

D’un autre côté, je voyais l’avantage de prendre mon temps. On ne peut plus s’inscrire dans la course du quotidien, donc je faisais les choses à mon rythme et c’était pas plus mal. Prendre son temps, un peu, de temps en temps, est important. Profiter de ces derniers moments, avant d’être plongée dans l’inconnu et dans ce nouveau rythme.

 

C’est là où je me dis que le corps est bien fait. Neuf mois, en soi, c’est long. Fabriquer un petit être humain est exceptionnel.. Au fil des mois, j’ai donc été heureuse, épanouie et puis lasse et impatiente. Je me sentais tellement limitée que j’avais hâte d’accoucher, alors que seulement quelques mois auparavant je craignais l’accouchement (j’étais heureuse de le voir très très loin de moi) !
La grossesse je l’ai donc ressentie comme une merveilleuse période. Cependant, même si c’était la dernière, je ne me sens pas nostalgique. Je suis encore plus heureuse maintenant de voir mes enfants grandir.. !

 

Et vous, quel souvenir avez-vous de votre grossesse ? Êtes-vous nostalgique de cette période ?

 

0 0 vote
Évaluation de l'article

You may also like

S'abonner
Notifications
guest
8 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Maman Sur Le Fil

J’ai eu à peu près les mêmes ressentis. Ce secret des premières semaines, le lien à créer ensuite, puis vient l’impatience, le ras-le-bol presque… Bon, personnellement, je n’ai pas vraiment apprécier cette sensation…

Virginie

Bébé est arrivé !

Comme toi, j’ai trouvé que c’était une très belle période mais je ne suis pas nostalgique qu’elle ait pris fin.

Picou

Joli article, qui me rappelle de bien jolis souvenirs…J’ai adoré être enceinte, les 2 fois, et rien que pour ça des fois je me retenterais bien un 3ème! heureusement que la réalité nous rattrappe ;o)

emilie

Je me souviens très bien de mon premier trimestre de grossesse, j’étais stressée et je faisais même des crises d’angoisse, car je ne savais pas ce dont aurait besoin le bébé à son arrivée. Je constate que nous avons toutes les deux vécus un troisième trimestre assez similaire. C’est surtout l’impatience de le voir qui m’a marqué.

trackback

[…] y a un an, je ressentais la lassitude de fin de grossesse. J’en avais marre de ce gros ventre car j’avais l’impression que le moindre effort me […]

8
0
Nous serions ravi de connaître votre avis ! Cliquez ici pour commenter !x
()
x