Accueil Maternité Ne pas allaiter, sans culpabiliser

Ne pas allaiter, sans culpabiliser

par mamande4
Biberon bébé

Allaiter son enfant ou lui donner le biberon est un choix. Mon but ici n’est pas de discuter ce choix, car c’est un choix personnel. Chaque maman faisant comme elle veut / comme elle peut. J’écris cet article pour partager mon expérience. Parce que les mamans qui n’allaitent pas ne doivent pas se sentir coupables. Aujourd’hui, encore bien trop souvent, il y a un commentaire ou alors un petit regard malveillant. Les mamans ne devraient pas avoir à supporter cela.

Ne pas culpabiliser, si on n’allaite pas.

Lorsque j’étais enceinte de n°1, je m’étais un peu renseignée sur l’allaitement. Je voulais allaiter pour toutes les bonnes raisons que l’on entend comme la transmission d’anticorps, un lait plus adapté au besoin du bébé, une plus forte proximité avec son enfant…

Forte de cette volonté, quand n°1 est né, j’ai commencé à lui donner le sein. Ce n’était pas quelque chose de si naturel pour moi, et je n’étais pas très à l’aise dès qu’il y avait d’autres personnes dans la pièce. Normal, c’était le premier. Et j’aimais bien ce moment. Je ne sais pas si n°1 ne tétait pas assez vigoureusement ou si c’est moi qui n’avais pas assez de lait, mais au bout de 10 jours, il perdait encore du poids. Il pleurait beaucoup, on m’avait dit qu’il avait des coliques.

Finalement, il n’avait pas assez à manger. La sage-femme qui nous suivait, nous a alors dit de compléter avec un biberon. C’est ainsi que nous sommes passés à l’allaitement mixte.
L’allaitement mixte c’est super, car il a des deux : il tète au sein et il a un biberon ensuite. L’inconvénient c’est que le moment du repas dure ainsi très longtemps. Je le faisais, car c’était mon premier enfant et que j’avais du temps..

Et voilà que pour n°2, le même schéma se présente. Sauf que pour lui, l’allaitement mixte a commencé dès la maternité. Inutile de vous dire que c’était la fin de son allaitement, et que je suis passée très rapidement au biberon seulement.. Passage qui ne s’est pas fait sans culpabilité. Je me suis sentie un peu mal, car je pensais que le lait maternisé était moins bon pour lui. Qu’il aurait des meilleures défenses naturelles s’il avait bu mon lait plus longtemps etc.

On ne devrait pas se sentir mal de ne pas allaiter.

On devrait être heureux de vivre à notre époque avec ces solutions de remplacement qui s’offrent à nous. Oui, le lait maternel est ce qu’il y a de mieux pour l’enfant et toutes les recommandations du corps médical vont dans ce sens. Mais toutes les mamans ne sont pas égales face à l’allaitement. Il y a de multiples raisons qui amènent les mamans à s’orienter vers les biberons. Soit la maman ne veut tout simplement pas allaiter, c’est son corps et on le respecte. Soit elle ne peut pas pour des questions de santé, soit le bébé n’arrive pas à téter correctement ou pour d’autres raisons encore… Dans tous les cas, ce choix ne doit pas être commenté. Les mamans n’ont pas à se justifier.

Quand j’étais enceinte de n°3, je savais que je n’essaierai pas. Après deux échecs, je ne voulais pas m’acharner. A la naissance, j’ai dit que je ne souhaitais pas allaiter. Que ce soit en salle de naissance, ou en suite de couches, j’ai eu le droit à des petits regards accusateurs ou à des questions du genre : “ah bon, vous n’avez jamais essayé ?“. Je me sentais obligée de justifier mon choix. Pour qu’ils comprennent que c’était suite à mon expérience. Même si chaque bébé est différent, non je n’avais pas envie d’essayer de nouveau. Mais pourquoi avoir besoin de se justifier ?

Pour n°4, je suis restée sur la même décision, mais cette fois-ci je ne me suis pas justifiée. Ras-le-bol de me sentir jugée, je n’ai pas à expliquer mon choix à toutes les personnes que je croise et qui me demande de manière étonnée : “ah bon, tu n’allaites pas ?“. Et croyez-moi, il y en a beaucoup qui se permettent ce genre de questions, même si je les connais à peine.

biberon bébé

Le plus important : une belle sérénité entre la mère et l’enfant

Qu’on soit bien d’accord, à aucun moment je ne critique l’allaitement. J’aurais tant voulu connaître ce moment merveilleux et cela restera un grand regret pour moi. Seulement, quand on ne suit pas ce chemin pour les différentes raisons évoquées ci-dessus, il ne faut pas se sentir coupable. Je peux même préciser que de ne pas allaiter mes 2 dernières m’a permis d’être beaucoup moins fatiguée. Que les moments de repas peuvent être partagés avec le papa, les grands-parents, ou mêmes les ainés. Qu’il n’y a pas eu d’incidence sur leur système immunitaire, car mes enfants ne sont jamais malades.

Le principal est que le bébé ait ce qu’il lui faut pour grandir, en toute sérénité ! 🙂

 

 

5 1 vote
Évaluation de l'article
23 commentaires
4

You may also like

S'abonner
Notifications
guest
23 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Maman Sur Le Fil

De toute façon, dans le monde de la maternité et de l’enfance, je crois que l’on est jugé sur tout ! Alors, tu as raison d’assumer tes choix quels qu’ils soient.
Bon allaitement au biberon !
Bises
Virginie

Bébé est arrivé !

Tu poses des mots sur quelque chose que l’on retrouve fréquemment. Le jugement des autres. Ce qui est par ailleurs assez étonnant, c’est de voir à quel point les femmes sont promptes à se juger entre elles. Rares sont les hommes qui se permettent de critiquer une femme qui n’allaite pas (encore heureux j’ai envie de te dire). L’absence de bienveillance et de compréhension est courante. Je pense aussi qu’il faut arrêter avec les clichés très culpabilisants que nous inflige la société. Non un enfant nourri au lait artificiel ne sera pas forcément plus malade qu’un autre. La preuve, je… Lire la suite »

moaman

Je suis complétement d’accord avec toi sur ces préjugés qu’ont certains personnes.
Pour le 1er j’ai essayé d’allaiter mais le personnel soignant qui m’accompagner ces jours là était brutal et froid et moi même je ne me suis pas senti à l’aise donc j’ai arrêté et là viens le “il fallait essayer plus longtemps” et le “pourquoi”, devoir se justifier. Pour le 2ème j’ai eu de la chance, aucune sage-femme n’a jamais relevé ou dit quelque chose quand je lui disait qu’il était au lait artificiel.
j’assume mes choix et je ne culpabilise pas.

Toucher.au.bonheur

Pour mon numéro 1 j’ai voulu allaiter pour les mêmes raisons mais peu de bons conseils à la maternité, des avis différents et opposés selon le personnel soignant et je suis rentrée chez moi complètement paumée ! Au bout de quelques jours il a fallu hospitaliser mon fils en neonat car il avait perdu trop de poids ! J’ai donc immédiatement arrêté !Au biberon tout était devenu facile je ne me prenais plus la tête ! Pour les 2 suivants je n’ai pas rétenté . Mes enfants ne sont jamais malades et je ne regrette pas mon Choix ! L’allaitement… Lire la suite »

Madame Bobette

Je n’ai jamais culpabilisé de ne pas allaiter ou si, peut-être jusqu’à la première visite du pédiatre à la maternité qui m’a complètement déculpabilisé! Finalement, on parle souvent du regard négatif sur les femmes allaitantes (que je ne remets pas en doute) mais je trouve que c’est parfois pire pour les non allaitantes car ce regard est souvent accusateur, moralisateur, nous fait passer pour des ignorants… Peu importe notre choix, nous serons jugés, tout comme les gens auront à redire sur notre accouchement (voie basse ou césarienne), la tétine ou non, les petits pots maison ou non… C’est fatiguant et… Lire la suite »

Picou

Je suis oh combien d’accord, pourtant j’ai allaité mes 2 filles plus de 6 mois! C’est terrible cette pression qu’on met aux femmes, quelques en soient les raisons même si elles sont valables, laissons aux femmes le choix – ou pas – en fonction de leurs propres arguments. Tous les bébés s’en sortent de la même manière, alors arrêtons cette culpabilisation et ce jugement permanent!

GToch

J’avoue ne jamais avoir vraiment compris la source de ce genre de débats **comme beaucoup d’autres d’ailleurs**. Aussi bien avant qu’après être devenue Maman. Ça doit sans doute être lié à ma capacité incroyable de me foutre complètement du monde 😀 Je crois que c’est ce que Picou a gentiment appelé la catégorie “autre” <3 De toutes façons tout le monde a toujours qqc à dire et en particulier lorsqu'il n'est pas concerné, sinon ce n'est pas drôle. Aucune Maman ne devrait culpabiliser de rien du tout. Elle fait ce qu'elle a à faire et comme elle peut le faire… Lire la suite »

Caro - WonderMumBreizh

Je suis actuellement enceinte. Et pour plusieurs raisons je ne souhaite pas allaiter. Je vois déjà ces regards “Future mauvaise maman”. mais mon choix est fait, je pense que je resterai sur ma décision.

Comme tu dis l’important, c’est de se sentir à l’aise avec cette décision qui va rythmer notre vie pendant quelques mois, alors autant la vivre sereinement. Et je suis sure que pour le bébé il vaut mieux, une maman sereine avec un biberon qu’une maman qui se force au sein

Sophie

Bonjour, J ai essayé d allaiter aussi pour ma premiere biche..15 jours… et 15 jours vraiment horrible.. entre douleur.. pleure du babybloose.. et culpabilité envers bebe qui ne recevait pas assez à manger car pas assez de lait.. et j en passe d autre encore.. Ma deuxième arrive dans 3 mois et ma decision d allaiter ou pas, je voulais la prendre avant qu elle ne vienne. Ça m a bcp stressé de replonger dans tout ça.. et finalement, j opterais pour le biberon à 100% mais en lui donnant la tété d accueil pour tous les biens fait du… Lire la suite »

Cécile

Je voulais juste dire un merci pour cet article, je viens d’accoucher il y a un mois de ma petite merveille et j’ai connu de grande difficiltés avec l’allaittement Et j’avoue que répondre toujours aux gens du pourquoi je n’allaite plus et que je suis au biberon est’difficle D’autant plus qu’il a fallut moi même que j’accepte de ne pas allaiter car je n’avais pas de lait . Du coup merci ça fait du bien de lire un article comme le vôtre

Steff

Merci pour cet article, mon bébé a 3 semaines et je suis passée pardes jours de désarroi. A la maternité ça allait jusqu’au crevasses! Après des efforts, allaitement mixe, puis allaitement exclusif. Puis crevasses taille xxl aussi profonde que le trou dun volcan!! Et ces hormones qui surgissent!! Gros babyblues à cause de lallaittement. La culpabilité de dire stop, avec les propos de ma maman daans la tête. Un bébé nourri au sein cest mieux. Et puis un pote ah ouais le lait indus cest rempli de M….de. Merci d’essayer de me comprendre. A part mon mari. Ils ont rien… Lire la suite »

Clo

Ça fait du bien de lire ton post. Maman de 4 enfants également (le dernier a trois semaines ) j’ai exactement le même parcours avec l’allaitement sauf que pour n3 j’ai voulu me mettre au mixte de suite. La sf m’a recommandé pour cela de l’allaiter exclusivement le premier mois. Résultat : bébé qui perd du poids et échec de nouveau.
La j’ai fait allaitement mixte de suite sans rendre de compte à personne. Je fais comme je veux et mon bébé et moi même s’en portons à merveille !

23
0
Nous serions ravi de connaître votre avis ! Cliquez ici pour commenter !x
()
x